europe : des salles de classe paneuropéennes

esukudu_etwinning_logoEnseigner 2.0 avec eTwinning  

Connaissez-vous eTwinning ? Possible. Initiative de la Commission européenne, lancée en 2007 dans le cadre de Comenius (le programme européen pour l’école), eTwinning encourage les établissements scolaires primaires et secondaires de l’Union à mettre en commun leurs ressources pour développer des projets communs.

Dessin des élèves du collège Antonin Perbosc à Lafrançaise (Tarn-et-Garonne)

Concrètement, voilà comment ça se passe : eTwinning met à la disposition des enseignants et professeurs de l’Union inscrits au programme, les infrastructures TICE nécessaires pour former des partenariats et des projets collaboratifs pédagogiques. La seule condition qui leur est exigée est de faire des technologies de l’information et de la communication pour l’enseignement (TICE) la pierre angulaire de leur projet paneuropéen. Le projet doit être développé en partenariat avec au moins un enseignant d’un autre pays d’Europe.

Bâtir un projet eTwinning en 7 étapes

Un concours national eTwinning a été lancé en mai dernier : élèves et enseignants de France auront jusqu’au 14 octobre à minuit pour soumettre leurs projets collaboratifs. Si ça vous intéresse, vous pouvez déjà vous informer dans le livre de recettes eTwinning (téléchargez-le en PDF)

Des classes virtuelles européennes

Parmi les milliers de projets qui ont été développés depuis le lancement du programme (exemples de projets), les cours de langues dans des classes virtuelles ont retenu notre attention.

(A lire aussi : Etats-unis: vous ne mettrez jamais les pieds dans cette école)

Une classe de troisième peut apprendre l’espagnol en France dans une salle d’ordinateurs, en communication directe avec une classe de seconde en Espagne. Le but de ces initiatives, c’est aussi d’utiliser internet pour faire travailler ensemble des élèves de divers pays d’Europe tout en leur faisant pratiquer une langue étrangère.

Avec ces environnements numériques de travail (ENT) qu’offre eTwinning, faire des mathématiques en langue étrangère est donc tout à fait possible. Il n’est guère étonnant que toutes ces nouveautés perturbent plus l’enseignant que l’élève, qui a tendance à s’adapter très rapidement à de nouveaux logiciels et a l’habitude de communiquer dans un environnement virtuel. Dans france : la télé et l’école (re)devenues copines ? nous évoquions une Europe à deux vitesses dans le domaine des TICE, en soulignant notamment le retard français. Nous avions ainsi soulevé la question de l’évangélisation du corps enseignant aux nouvelles technologies. Que faire ? On demande à l’Europe de s’en occuper ou on attend que les enfants de la Génération Y (nés après 1980) passent leur Capès ?

Publicités