afrique : l’université virtuelle africaine,15 ans déjà

Bannière du site http://www.avu.org

Instituée à Washington en 1997 en tant que projet de la banque mondiale, transférée au Kenya en 2002 pour devenir, l’année d’après, organisation intergouvernementale panafricaine, l’African Virtual University (AVU) a formé à ce jour plus de 40 000 personnes à travers le monde, à des programmes diplômants d’enseignement supérieur et à des programmes de certificats, à travers l’usage exclusif des TICE.

Aujourd’hui partenaire de la Commission de l’Union Africaine, l’UVA vient de recevoir une subvention de la part de la Banque Africaine de Développement, d’un montant de 15,6 milliards de dollars américains, destinée à renforcer l’utilisation des TIC sur le continent africain. L’organisation s’affirme désormais comme le plus grand réseau de e-learning en Afrique, transcendant les barrières linguistiques du continent, à travers les 27 pays qu’il couvre.

Cela va sans dire, les étudiants de cette université virtuelle ont à leur disposition une salle de classe virtuelle. A vrai dire, chaque étudiant dispose de sa classe virtuelle, c’est-à-dire sa page web, qu’on appelle à l’UVA MyAVU Virtual Classroom , un environnement numérique où l’apprenant retrouve divers services comme la consultation de ses leçons, interrogations et devoirs, l’accès à la bibliothèque en ligne, la participation à des séminaires en direct, etc.

L’UVA compte à ce jour plus de 50 institutions partenaires académiques, qui lui permettent de proposer également des cours en face à face (pour donner aux étudiants des universités partenaires, l’accès à leurs cours sur internet) et des cours mixtes (pour permettre aux apprenants de l’UVA de mettre en pratique leurs connaissances dans des laboratoires par exemple).

Enfin, l’université virtuelle africaine a aussi mis en place un Programme de Formation des Enseignants, comme réponse aux divers problèmes pénurie d’enseignants formés que rencontre l’Afrique noire. Ce programme s’inscrit comme levier à part entière des Objectifs du Millénaire pour le Développement dans le domaine de l’éducation.

En 2009-2010, l’université virtuelle africaine avait engagé un plan d’action de marketing et de communication pour améliorer son image, rehausser sa réputation, augmenter les inscriptions à l’UVA et renforcer la prise de conscience par les populations de l’alternative e-learning. Le challenge est énorme, lorsqu’on sait le manque cruel d’infrastructures TIC dont souffre le continent. Il y a quinze ans, je n’aurais pas appelé cela un challenge, mais une véritable gageure. Il y a quinze ans, au Cameroun, je payais une fortune (mon argent de poche de la semaine) pour passer un quart d’heure dans un cybercafé, et naviguer sur une toile web déserte et dépeuplée. Et pendant ce temps, quelque part aux Etats-Unis, quelqu’un émettait l’idée d’une université virtuelle en Afrique ? Incroyable mais…

Vous avez aimé cet article ? Vous aimerez aussi :

 

Publicités