québec : les tableaux blancs interactifs, à peine sortis, déjà ringards

J’ai lu dans cet article de LaPresse.ca qu’au Québec, certaines écoles rechignaient à investir dans des tableaux blancs interactifs (TBI) parce que non seulement ils sont chers, mais en plus, ils sont totalement dépassés !

Rappelez-vous, dans un de mes tous premiers articles « Le français n’a pas dit son dernier mot« , je dressais la liste des tendances dans l’enseignement du FLE en évoquant l’usage des TBI. J’avais choisi pour sous-titre : « le tableau noir, so yesterday *? »

Le TBI, so yesterday* ?

Apparemment, un professeur « dans le coup » n’est plus un professeur qui enseigne à l’aide d’un TBI, mais un professeur qui utilise une tablette numérique. Encore la fameuse tablette

Justement, vous devriez lire aussi : Belgique : l’iPad dans la liste des fournitures scolaires 

Publicités