pas lu, pas pris : la grande arnaque d’un chercheur en médecine japonais

Au Japon, Yoshitaka Fujii a bien caché son jeu : ce chercheur en médecine a passé les vingt dernières années à publier dans des revues scientifiques de fausses études, sans que personne ne remarque quoi que ce soit. Ce sont plus de deux cents études bidon qui ont été rémunérées, publiées, diffusées dans le corps médical, mais qui ont réussi pendant vingt-trois ans à passer inaperçues. Comment donc ? Personne ne les a lues, tout simplement. Et comment publier des études que personne ne lira ?  En abordant des sujets qui n’intéresseront personne, voilà comment. Comme le montre cet article en anglais, Fujii a également menti sur ses affiliations avec des hôpitaux, il a même imité les signatures de chercheurs reconnus.

En tout cas, Yoshitaka Fujii n’obtiendra peut-être pas le prix Nobel de médecine, il peut tout de même essayer de concourir à celui de l’arnaque, un prix qui, comme l’honneur de cet homme, n’existe pas. D’après le rédacteur en chef de la revue « Anesthesia & Analgesia », des cas de fraudes similaires se compteraient par centaines, voire par milliers, si on arrivait à tous les déceler. Cela pointe du doigt les failles de la publication scientifique.

Etudiants en médecine, je vous souhaite bien du courage dans vos révisions.

Publicités