livre : la salle de classe, serre protectrice de la société de classes

Disponible chez votre libraire et sur Amazon au prix de EUR 11,80 (Ed. Seuil)

Le dernier livre du sociologue Camille Peugny s’intitule « Le destin au berceau – Inégalités et reproduction sociale »  (paru aux éditions Seuil). Presque 50 ans après la parution du livre « Les héritiers, les étudiants et la culture« , où Bourdieu soulignait la puissance du déterminisme social dans les parcours académiques, force est pour Peugny de constater qu’en France, la réalité est restée la même, celle d’être (fatalement ?) voué à l’échec ou à la réussite scolaire, selon qu’on est issu d’une classe sociale ou d’une autre. L’école entretiendrait donc cette logique de classes, puisqu’en France, « 70% des enfants d’ouvriers n’ont pas d’opportunités de promotion sociale » (lire l’interview de Camille Peugny par Les Inrockuptibles)

« Si les enfants des classes populaires ont des scolarités plus longues qu’avant, les enfants des milieux favorisés aussi. Les inégalités n’ont pas disparu, elles ont juste été repoussées plus loin dans le cursus scolaire. »

Camille Peugny

Peugny en appelle au démontement du système élitiste et méritocratique français et à l’émergence d’une école véritablement démocratique.

A lire également :

Publicités