pakistan : l’histoire de malala, racontée par son père

Capture d'écran TED.com

Capture d’écran TED.com

Ziauddin Yousafzai se présente comme un activiste de l’éducation. Il est aussi le père d’une ado qui, en 2012, a été victime des balles de Talibans, pour avoir daigné aller à l’école. Le prénom de cette jeune femme a fait le tour de la planète : Malala. Quatre ans plus tôt, alors qu’elle n’avait que onze ans, Malala s’était déjà fait connaître en publiant, sous pseudonyme sur un blog de la BBC, le Journal d’une écolière pakistanaise.

En mars 2014, son père, Ziauddin Yousafzai a tenu une conférence TEDx dans laquelle il décrie les inégalités hommes/femmes sur le terrain de l’accès à l’éducation. Il raconte la superbe histoire de Malala, sa force de caractère et son sens de la persévérance :

Photographe: Facundo Arrizabalaga/EPA

Malala Yousafzai – Photographe: Facundo Arrizabalaga/EPA

Malala a commencé son combat pour l’instruction et s’est battue pour ses droits en 2007. Ses efforts ont été honorés en 2011 et elle a reçu le Prix National de la Jeunesse pour la Paix et elle est devenue une jeune fille très célèbre et très populaire dans son pays. Avant ça, elle était ma fille, mais maintenant, je suis son père. Mesdames et messieurs, si nous jetons un œil sur l’histoire humaine, l’histoire des femmes est l’histoire de l’injustice, de l’inégalité, de la violence et de l’exploitation. Vous voyez, dans les sociétés patriarcales, dès le tout début, lorsqu’une fille naît, on ne célèbre pas sa venue au monde. Elle n’est pas bien accueillie ni par son père, ni par sa mère. Le voisinage vient pour s’apitoyer avec la mère et personne ne félicite le père. Et la mère est très mal à l’aise d’avoir eu une fille. Quand elle donne la vie à son premier bébé et que c’est une fille, une première fille, elle est triste. Quand elle donne la vie à sa seconde fille, elle est choquée, et elle espère un fils, quand elle donne la vie à une troisième fille, elle se sent coupable comme une…Lire la suite

 VOIR LA VIDEO (en anglais)

Malala est aujourd’hui un symbole de la lutte pour l’éducation des jeunes filles. Elle a été nominée, en 2013, au Prix Nobel de la Paix.

Lire aussi : Afghanistan – L’école qui lève le voile sur la domination masculine

Des images qui valent mieux que mille « maux » :

Publicités