la machine à corriger les dictées

L'ÉCOLE DE DEMAIN

plaisirdecrire Dans un premier article, nous avons présenté l’expérimentation menée par l’Inspection générale et la Dgesco , qui consiste à utiliser un tableur pour automatiser la correction des dictées. Cette expérimentation nous interpelle sur plusieurs dimensions :

1. Pour quel type d’évaluation est-elle conçue ?
2. L’usage du numérique est-il ici pertinent ?
3. Et pourquoi encore noter la dictée ?
Nous émettrons au final de sérieuses réserves à l’idée de généraliser cette expérimentation.

Pour une évaluation formative

Après une naissance dans l’académie de Poitiers, l’expérimentation est élargie en juin 2013. Il en ressort de la part des enseignants de la « satisfaction », mais « les correcteurs ont marqué majoritairement un intérêt pour les conséquences pédagogiques de l’outil. Ils se sont interrogés sur sa pertinence dans une démarche certificative, attendu que ce sont surtout les profils d’élèves et donc les remédiations possibles qui ont, à juste titre, retenu leur…

View original post 935 mots de plus

Publicités