USA : Les matières artistiques sont officiellement des matières fondamentales

esukudu-art-educationLe 16 juillet dernier, le Sénat américain a voté, à 81 contre 17, sa proposition de ré-autorisation de la loi bipartite sur l’Éducation Élémentaire et Secondaire (ESEA) : la loi « Every Child Achieves » (en français : « Tous les enfants réussissent »). C’est un pas énorme, car cette loi permet à tous les élèves actuellement inscrits dans n’importe quelle école du pays, de recevoir une éducation artistique. Le Sénat a également reconnu que la loi « No Child Left Behind » (en français « aucun enfant n’est laissé à la traîne ») rétrécissait l’étendue du programme scolaire actuel, et que les disciplines artistiques étaient les premières à en pâtir.
D’après Chris Woodside, producteur exécutif à l’Association Nationale pour l’Éducation Musicale NAfME, – l’association qui a porté ce projet de loi au Sénat – « plus de 14.000 lettres ont été envoyées au Capitole au nom des enseignants et élèves en musique. » Avec ses plus de 60.000 membres, NAfME se revendique le porte-parole national de l’Éducation Artistique.

« Quand j’ai dit à mon plombier que j’étais une artiste, il a ri »

Voilà qui donne de l’espoir aux artistes du monde entier, une profession que peu reconnaissent comme étant « un vrai métier ». L’an dernier, j’ai fait venir un plombier à la maison. Il a jeté un regard circulaire à mon studio de 15m2, et m’a tout de suite demandé : « Vous êtes quoi ? Étudiante ? », et j’ai répondu : « Non, je suis artiste. » Il a éclaté de rire et ne m’a pas facturé sa prestation !

En France, j’ai vu une femme d’affaires cacher son passé de chanteuse dans les pages 50 de Google – un passé dont elle pouvait pourtant être fière, mais qui peut, aujourd’hui encore, porter préjudice à son actuelle carrière. Aux États-Unis, j’ai vu l’acteur et producteur de cinéma Kal Penn quitter la série Dr. House parce qu’il venait d’être nommé Associate Director for Public Engagement dans l’administration Obama. J’ai vu un culturiste et acteur de films d’action devenir Gouverneur de Californie, une célèbre chanteuse de hip-hop se faire nommer Directrice de la Création de BlackBerry, un poète et écrivain devenir Président du Sénégal… Aux US, les politiciens les plus en vue s’entourent des meilleurs « joke writers » (des humoristes, en quelque sorte). Voilà un pays qui semble prendre les carrières artistiques très au sérieux.

Publicités