« Mal appris » de OneKey, un slam qui dénonce le système éducatif post-colonial

Il s’appelle Eric OneKey (ou 1Key), il vient de Kigali au Rwanda, et il a les mots justes.

1. J’ai des images claires de mon enfance comme si c’était hier
Petit village, l’électricité était loin de mon quartier
Lorsqu’il pleuvait, avec mes amis, on courait tout nus sous la pluie
A la tombée de la nuit, j’adorais contempler les lucioles luire
En famille, les soirs, on jouait au griot à tour de rôle
Malgré les ventres vides des fois, nos impros restaient tout drôles
C’est au grésillement des grillons qu’on fermait les paupières
Pour une trêve de misère, on rêvassait de planer dans les airs
Pas comme des papillons mais comme nos cerfs-volants en papier
Pour ne pas se perdre au premier coup de vent et s’éloigner des nôtres
Pieds nus, c’est ainsi que souvent on allait à l’école
Shorts troués à l’arrière, derrières aux traces de la chicote
Marques d’une éducation sous la main de fer des profs aigris
Qui aime bien châtie bien, mes fesses ! C’étaient des sadiques
D’esclaves en maîtres, très vite, les victimes deviennent des oppresseurs
Le colon est parti mais nous a laissé Oncle Tom comme professeur
Heureusement, on n’a pas appris de lui autant que de nos potes
C’est grâce à eux qu’aujourd’hui, on sait compter les uns sur les autres
On s’est même créé des chansons bidon pour apprendre un peu de conjugaison

Ka gakeru ko ku Muhima
Katetse inkono irashirira
Kajya kumena kagira gati
J’ai, tu as, il a, nous avons, vous avez, ils ont
Tout mémorisé sans poser de question
Pour tout oublier au bout de l’éducation

2. Innombrables sont les nuits blanches
Passées sous la lueur des lampes à pétrole
L’avenir était en jeu, il n’était pas question qu’on flanche
Alors, on mémorisait nos leçons comme si c’étaient des chansons en créole
Les pieds dans les cuves d’eau, le corps exposé au froid
On savait bien que nos examens n’étaient des tests de mémoire
Des récitations aux chansons d’enfance
Des cours de croyances aux sciences
Des situations géographiques aux dates historiques
Des équations mathématiques aux cycles biologiques
Des notes de musique aux exercices linguistiques
Des experimentations physiques aux réactions chimiques non expérimentées
Sans poser de question, on a tout bloqué
Tout était théorique, avec le temps, tout était dicté
Horribles sont devenues nos écritures pour rester au rythme
De nos profs plus attentifs à nos ratures qu’au contenu de nos écrits
Inventifs, on a dû se fabriquer des gommes pour bic
Et très souvent, on a fait recours à des astuces de tricherie
Après tout, ce sont les points qui comptaient
Nos cerveaux étaient des éponges qui ne gardaient
Rien à la pression des interrogations.
Dans ce système, nous étions des projets de domestication
Sinon, que veux-tu que le perroquet apprenne de Talking Tom ?

3. Environ 16 ans à tourner les pages dans les deux sens
A répondre présent à chaque cours malgré notre absence
D’esprit… Déficit d’attention à outrance dès notre enfance
C’est triste mais normal qu’on ait finit qu’avec des poussières de connaissances
A quoi sert un diplôme quand les boulots exigent de l’experience,
Des compétences alors que l’école nous gonfle de théorie
Car en pratique sans les pistons, très peu auraient des jobs
Où est-elle donc cette réussite que ont promis nos profs ?
Si “l’école c’est la clé du succès,” pourquoi sont-ils restés pauvres?
Aujourd’hui, avec un peu de chance et quelques connexions, on taffe
Enfin, pour un minimum, on se pend sous un soleil de plomb en cravate
Mais tant qu’on donne l’impression d’être le patron, c’est pas grave
Esclave de l’uniformisation de la pensée, on pousse la roue de la société
Sans poser de question, à notre tour, embrasse la médiocrité
Mais qu’on se le dise, école n’a jamais été synonyme de charité
C’est du biz et vu le produit, je crois qu’on s’est fait arnaquer
Ils quantifient notre intelligence avec des tests et on les croit
C’est quoi leur quotient à l’examen de nos détresses qu’ils exploitent ?
Mes ancêtres n’ont-ils pas tout bâti de zéro sans leurs écoles ?
C’est cette sagesse incommensurable que je veux pour guide
Pour sortir de ce système car c’est une taule.

Publicités