France : Un youtubeur documente l’expérience du lycée dans la peau d’un ado transgenre.

Sous le pseudonyme de Pinky Boy, dans le décor rose/violet de sa chambre, une clope à la main (s’il y a bien un segment démographique en France que j’imagine toujours avec une cigarette, c’est bien les ados. Je me demande comment l’industrie se porterait sans elleux), ce nouveau youtubeur nous livre, avec une jolie maîtrise de la musique comme élément narratif, son expérience de lycéen transgenre dans un bled français : voir à la rentrée, sur la liste de classe, son nom à côté de l’assignation de genre F (pour féminin) et, dans tous ses états réclamer un correctif à l’administration pour s’entendre répondre « tu ne vas pas bien » ; s’entendre dire « Bon ben tu nous feras un exposé ! » par la prof qui vient d’apprendre que l’élève est transgenre…

Soutien et réussite à Pinky Boy :

Publicités