afrique : tiken jah fakoly chante pour l’école

esukudu_tiken-jah-fakoly_concert_ecole_2On le savait déjà, le chanteur d’origine ivoirienne Tiken Jah Fakoly est un africaniste engagé. Sur un continent où règne la loi du silence, Fakoly choisit, à ses risques et périls, de ne pas mâcher ses mots, en foutant le feu à la langue de bois. Il chante pour la paix, dénonce les politiciens corrompus, le racisme et le tribalisme. En Europe, il est l’une des têtes d’affiches des festivals militants tels la Fête de l’Huma et Solidays. Parmi ses multiples combats pour participer à l’avènement du continent noir, se trouve l’éducation.

esukudu_tiken-jah-fakoly_concert_ecoleEn 2009, il a été à l’origine d’un projet solidaire de grande envergure qu’il a baptisé « Un concert, une école » : depuis le lancement de ce projet, il parcourt le continent noir pour mobiliser fans et autorités administratives pour la cause éducative : à chaque concert qu’il donne, il s’engage à reverser une partie des bénéfices à la construction ou la réhabilitation d’une école dans le pays d’accueil. Un mot de Tiken Jah Fakoly à ce sujet :

Son combat pour l’éducation, il l’exprime aussi en chansons, comme dans son titre « African Revolution » (tiré de l’album du même nom), dans lequel il proclame :

« Nous voulons une révolution,

Une révolution des jeunes !

Une révolution intelligente

se doit de passer par l’éducation africaine »

Publicités